Nuno Teixeira, Directeur de gestion cross-asset, Natixis IM

Comment bien diversifier son épargne en 2019 ?

Diversifier pour limiter le risque

S’il n’est pas possible de prévoir avec certitude le prix d’une action, on maîtrise tout de même un certain nombre de données sur une entreprise. Si cette dernière a des résultats réguliers et en croissance, le cours de l’action tend à monter. Cependant, la façon dont une entreprise est perçue par les investisseurs, et de manière générale, l’appétit pour les marchés d’actions, peut varier en raison de facteurs aussi bien économiques (croissance économique, inflation, taux d’intérêts, etc.) que géopolitiques : in fine, le cours d’une action évolue en fonction de l’offre et de la demande ! Il peut donc subir une décote importante par rapport à sa « juste valeur ». Investir dans un portefeuille de valeurs bien diversifiées permet de limiter les risques liés à un secteur d’activité, à une zone géographique, ou à un type de valeurs uniques.

La stratégie de l’international

En 2018, les actions américaines ont réalisé de bien meilleures performances en 2018 que les actions européennes (-0,25 %1 contre -10,1 %1 en euros). C’est aussi le cas depuis 10 ans : l’indice américain affiche une performance de plus de 14,7 %2 par an (en euros), contre une performance annualisée de 8,9 %2 pour l’indice européen. Cette différence s’explique pour une large part du fait de la différence de profitabilité des entreprises cotées aux Etats-Unis par rapport aux entreprises européennes.

La croissance a été sensiblement plus forte aux États-Unis sur la dernière décennie, portée par de grandes entreprises mondiales du secteur technologique. L’instabilité politique y était également moindre qu’en Europe. L’Union Européenne a dû faire face au tourbillon du Brexit, aux élections italiennes, et aux incertitudes politique en Allemagne et en France. En outre, le marché américain représente 60 % de la capitalisation boursières des marchés développés et offre une plus grande diversité et profondeur : il présente donc un éventail d’opportunités qu’on ne peut ignorer.

Les obligations américaines offrent aussi un différentiel de rendement non négligeable par rapport aux obligations européennes, en raison d’un taux d’intérêt nettement plus élevé (2,68 % pour les emprunts à 10 ans du Trésor américain contre 0,7 % pour son équivalent français). Cependant, en investissant hors de la zone euro, l’épargnant est exposé au risque de change et doit donc se faire conseiller par un spécialiste. Il est possible d’employer des solutions de gestion pour couvrir ce risque, mais leur coût peut aujourd’hui réduire fortement la rémunération nette de l’investisseur européen.

1Source : Bloomberg - Indices MSCI USA Net Total Return et MSCI Europe DNR du 29/12/2017 au 31/12/2018 – données exprimées en euros
2 Source : Bloomberg - Indices MSCI USA Net Total Return et MSCI Europe DNR du 31/12/2008 au 31/12/2018 – données exprimées en euros

Comprendre le rôle d’un allocataire d’actifs

Certains investisseurs avertis choisissent de placer une partie de leur épargne directement dans des actions cotées, sans toutefois disposer le plus souvent des outils techniques permettant la diversification du risque recommandée pour ce type d’investissements. Bien qu’elle soit potentiellement rentable, cette démarche est sensiblement plus risquée et nécessite de pouvoir immobiliser ces capitaux sur une durée très longue.

D’autres, tout en équilibrant mieux leur épargne entre gestions actions et fonds obligataires, s’efforcent d’identifier le meilleur moment pour investir ou « sortir » des marchés d’actions, sans pour autant disposer toujours des outils de prévisions fondamentaux (macro-économiques notamment) ou techniques leur permettant de mieux optimiser le « timing » de leurs décisions.

Si un épargnant n’est pas prêt à investir l’essentiel de son épargne en actions ou ne sent pas outillé pour allouer au mieux son portefeuille entre actifs risqués et actifs plus défensifs, la solution peut être d’investir dans un fond mixte qui associe actions et obligations dans un même portefeuille et ce de manière flexible.
Les gérants-allocataires vont alors répartir les investissements entre actions et obligations, en fonction des perspectives de rentabilité à plus court terme (fréquemment sur un horizon de 3 à 12 mois) et de la visibilité de ces marchés. Cette approche doit permettre de mieux lisser la performance d’un portefeuille multi-classes d’actifs dans la durée.

Natixis IM est un groupe multi-affiliés qui combine les expertises d’une vingtaine de sociétés de gestion. Les portefeuilles proposés aux clients contiennent différentes classes d’actifs (actions, obligations, éventuellement monétaires) et des allocations réparties sur plusieurs zones géographiques. Par ailleurs, les diverses sociétés du groupe ne partagent pas le même style de gestion. Certaines sont dans une logique de recherche de valeurs de croissance, ou de valeurs décotées, d’autres plus expertes en obligations et en change, d’autres encore sont plus spécialisées sur l’investissement socialement responsable. L’association de ces différentes expertises et leur combinaison au sein de fonds mixtes permet de diminuer le risque global des portefeuilles, de mieux diversifier son patrimoine, ce qui permet d’être en capacité de faire bénéficier au client de la croissance des marchés financiers tout en limitant le risque sur son épargne.

Propos recueillis entre le 26 novembre et 3 décembre 2018.
Les perspectives mentionnées sur ce site sont susceptibles d’évolution et ne constituent pas un engagement ou une garantie de la part de Natixis Investment Managers International.
Les analyses et les opinions mentionnées représentent le point de vue de l’auteur. Elles ont été émises entre le 26 novembre et 3 décembre 2018 et sont susceptibles d’évoluer. Elles ne sauraient être interprétées comme possédant une quelconque valeur contractuelle.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à nous permettre d’établir des statistiques de fréquentation. Vous pouvez vous y opposer. Comment faire - En savoir plus.